Québec

En 2014, le Québec était le deuxième employeur en importance du secteur de l’agriculture du Canada. 

  • Le Québec comptant 20 % de la main-d’œuvre agricole (73 500 personnes) en 2014. Seule la province de l’Ontario représentait une part nationale supérieure.
  • Les industries des produits laitiers, de la culture en serre et en pépinière et de la floriculture, et des céréales et des oléagineux sont parmi les employeurs les plus importants. Les producteurs agricoles du Québec ont été incapables de pourvoir 3 300 postes en 2014, ce qui a coûté 116 millions de dollars à l’industrie. Les employeurs ont indiqué qu’ils avaient du mal à trouver des travailleurs possédant les compétences requises, et qu’ils faisaient face à des taux de roulement supérieurs à la moyenne nationale.
  • Au cours des prochaines années, le besoin de main-d’œuvre du Québec chutera, principalement en raison de la demande limitée en produits laitiers. Mais la réduction du bassin de main-d’œuvre sera encore plus rapide pendant cette période. Quelque 10 600 emplois risquent donc de demeurer vacants d’ici à 2025, ce qui pourrait avoir d’importantes répercussions sur la rentabilité et le potentiel de croissance du secteur agricole de la province.
  • Pour obtenir de plus amples renseignements sur les tendances en matière de production et les défis liés au marché du travail du secteur agricole du Québec, téléchargez la fiche de renseignements ou le rapport provincial complet.


Rapport

Fiche de renseignements