Nouveau-Brunswick

L’industrie agricole du Nouveau-Brunswick employait 5 200 personnes en 2017, soit 1,7 % de la main-d’œuvre agricole canadienne. Le secteur de la culture en serre et en pépinière et de la floriculture est le principal employeur (18 % de la main-d’œuvre), suivi de l’industrie des fruits et légumes de champ (11 %) et de l'industrie laitière (10 %).

Le Nouveau-Brunswick était l’une des trois seules provinces à enregistrer un surplus de main-d’œuvre agricole en 2017. Les agriculteurs n’ont toutefois pas été en mesure de pourvoir 268 postes vacants, ce qui correspondait à 5,1 % de la main-d’œuvre totale requise. Cela est peut-être attribuable à un manque de travailleurs possédant les compétences appropriées, ou à une pénurie de travailleurs dans les régions où des emplois étaient disponibles. Ces postes non pourvus ont coûté 30 millions de dollars au secteur.

À l’avenir, on s’attend à ce que le nombre de travailleurs canadiens disponibles diminue un peu plus vite que le besoin en main-d’œuvre de la province. Par conséquent, le Nouveau-Brunswick devrait assister à une augmentation de la pénurie de main-d’œuvre qualifiée, ce qui aura des répercussions sur la rentabilité et la croissance du secteur.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez télécharger la fiche de renseignements ou le rapport complet.


Rapport

Fiche de renseignements