Nouveau-Brunswick

En 2014, l’industrie agricole du Nouveau-Brunswick employait 7 500 personnes, soit 2 % de la main-d’œuvre agricole canadienne.

  • L’industrie des fruits des champs et des légumes est le principal employeur (22 % de la main-d’œuvre), suivie de l’industrie des fruits de verger et de la vigne (16 %) et des produits laitiers (14 %).
  • En 2014, le Nouveau-Brunswick était l’une des deux seules provinces à enregistrer un surplusde main-d’œuvre agricole. Les agriculteurs n’ont toutefois pas été en mesure de pourvoir 400 postes vacants, ce qui correspondait à 5 % de la main-d’œuvre totale requise. Cela est peut-être attribuable à un manque de travailleurs possédant les compétences appropriées, ou à une pénurie de travailleurs dans les régions où des emplois étaient disponibles. Ces postes non pourvus ont coûté 7 millions de dollars au secteur.
  • À l’avenir, on s’attend à ce que le nombre de travailleurs canadiens disponibles diminue un peu plus vite que le besoin en main-d’œuvre de la province. Par conséquent, le Nouveau-Brunswick devrait assister à une augmentation de la pénurie de main-d’œuvre qualifiée, ce qui aura des répercussions sur la rentabilité et la croissance du secteur.
  • Pour obtenir de plus amples renseignements sur les tendances en matière de production et les défis liés au marché du travail du secteur agricole du Nouveau-Brunswick, téléchargez la fiche de renseignements ou le rapport provincial complet.


Rapport

Fiche de renseignements