Ovines et caprines

  • Les industries ovines et caprines comprennent les exploitations dont les activités principales sont l’élevage des moutons et des chèvres et l’alimentation ou l’engraissement des agneaux.
  • Depuis 2002, le nombre de fermes a diminué et la main-d’œuvre a chuté de plus d’un quart. Il s’agit actuellement de l’employeur le plus petit du secteur de l’agriculture canadien, comptant seulement 3 300 travailleurs.
  • En 2014, 600 postes n’ont pu être pourvus dans le secteur, ce qui lui a coûté 8 millions de dollars, soit plus de 5 % des ventes.
  • D’ici à 2025, le besoin de main-d’œuvre du secteur devrait encore augmenter à mesure que la main-d’œuvre canadienne diminue, principalement en raison d’un taux élevé de départs à la retraite.
  • Si le secteur ne trouve pas de sources de main-d’œuvre supplémentaires d’ici à 2025, près d’un emploi sur cinq risque de demeurer vacant.
  • Pour obtenir de plus amples renseignements sur les tendances en matière de production et les défis liés au marché du travail dans les industries ovines et caprines, téléchargez le rapport complet sur les produits agricoles.


Rapport


Infographique