Faits saillants

Il est resté 26 400 postes non pourvus dans le secteur agricole canadien en 2014 :

  • Un tiers de la population canadienne fera partie d'une minorité visible d'ici 2031.
  • Les femmes représentent 50 % de la population générale, mais seulement 30 % des productrices-agricoles.
  • La population autochtone est le group démographique qui connaît la plus forte croissance au Canada.
  • On prévoit que 17 000 immigrants se joindroit au marché du travial agricole d'ici 2025.

Les agriculteurs qui prennent le temps d’élaborer des programmes et des politiques inclusives et qui ont une attitude inclusive attirent un plus grand nombre de travailleurs et créent des équipes plus efficaces et productives :

  • L'embauche de nouveaux arrivants peut vous ouvrir des débouchés sur le marché mondial et vous exposer à de nouvelles idées.
  • De plus, les immigrants ont plus de chance d'avoir une éducation de niveau universitaire : près d'un tiers (32 %) des immigrants ont obtenu un diplôme avant d'arriver au Canada.
  • Les Autochtones sont un groupe diversifiée et souvent sous-utilisé de travailleurs qualifiés et précieux au Canada.
  • D'ici 2020, 400 000 jeunes Autochtones se joindront à la main d'œvre active.

Les agriculteurs qui réussissent à créer un milieu de travail où tous se sentent les bienvenus auront un avantage commercial sur ceux qui n’y parviennent pas. Voici certains des avantages :

  • Attirer des chercheurs d’emploi faisant partie de communautés nouvelles ou inexploitées
  • Améliorer la satisfaction et le rendement des employés
  • Éviter des problèmes juridiques ou réglementaires onéreux
  • Améliorer la réputation de la ferme au sein de la communauté
  • Réduire le roulement de personnel coûteux et déstabilisant